European Region of the International Lesbian, Gay, Bisexual, Trans and Intersex Association

Les politiques européennes doivent se pencher sur la discrimination contre les jeunes LGBT

Cette semaine, ILGA-Europe et IGLYO rendent publics les résultats d’une vaste enquête sur la discrimination contre les jeunes lesbiennes, gais, bisexuel(le)s et transgenre (LGBT). Cette étude menée à l’échelle européenne s’est penché sur la discrimination dans diverses sphères de la vie des jeunes, et souligne clairement la nécessité d’avoir des politiques nationales et européennes pour répondre aux besoins des jeunes LGBT.

Plus de 700 jeunes LGBT venant de 37 pays européens ont répondu à l’enquête pour parler de la discrimination dont ils sont victimes dans différents milieux. Il ressort que l’école (61% des répondants) et la famille (51%) sont les lieux dans lesquels le plus de jeunes ont fait l’expérience de la discrimination. A titre comparatif, 29,8% des jeunes ont rapporté avoir fait l’objet de discrimination au sein de leur cercle d’amis.

L’étude d’ILGA-Europe et IGLYO met en lumière le manque de visibilité des jeunes LGBT à l’école et dans la société ; elle montre également que l’homophobie et le harcèlement continuent d’être des problèmes importants pour ces jeunes. Cette discrimination peut avoir un effet sur la sante mentale, être un facteur d’échec et de décrochage scolaires, voire même d’un taux de suicide plus élevé. Cette discrimination influence ainsi la transition des jeunes vers l’âge adulte et est une des causes principales de leur exclusion sociale.

Björn van Roozendaal, membre du conseil d’IGLYO, explique:

“Les résultats de cette enquête ne renvoient pas une image positive de la situation. Ce que la réalité décrite par plus de 700 jeunes nous indique c’est qu’un changement est nécessaire. Les jeunes doivent pouvoir vivre en sécurité, aller à l’école sans craindre d’être harcelé, et vivre dans une société qui les accepte et leur permet de s’épanouir, quelque soit leur orientation sexuelle et leur identité de genre.”

Deborah Lambillotte, co-présidente du conseil exécutif d’ILGA-Europe, ajoute:

“L’Union européenne et les gouvernements nationaux ont le devoir d’assurer l’égalité des droits et des chances de tous les jeunes citoyens européens. Beaucoup reste à faire afin de protéger les jeunes contre toute violence homophobe et autres formes de discrimination, tant au niveau national qu’a l’échelle européenne. Les Etats doivent prendre en compte la réalité des jeunes LGBT dans leurs politiques sociales, notamment en matière de sante et d’éducation.”

Pour de plus amples information, veuillez contacter

Evelyne Paradis, analyste politique, ILGA-Europe

+32 2 6095413 / evelyne@ilga-europe.org

Björn van Roozendaal, conseil executif d’IGLYO

+31 6 19 232257 / bjorn@iglyo.com